Rentrée après le déconfinement. Ca se passe comment pour le bilingue (public) ?

Nous avons eu des frayeurs la semaine précédant la rentrée : en effet nous avons entendu dire que les inspecteurs de circonscription, devant une organisation difficile dictée par les mesures sanitaires drastiques, indiquaient aux directeur.trice.s des écoles que le bilingue n’était pas prioritaire.

L’association BIGA BAI a alors rédigé un courrier à l’attention du DASEN (inspecteur d’académie) Voir ce courrier. D’autres acteurs se sont émus également. En conséquence, le DASEN a énoncé clairement les consignes à l’attention des écoles : il faut prendre en compte la composante bilingue dans l’organisation à mettre en place.

Un travail a également été réalisé afin de mettre à la disposition des enseignants des méthodes et des supports pour assurer un suivi de l’enseignement bilingue lorsque les élèves sont à la maison.

Maintenant les interrogations sont les suivantes : comment les écoles sont-elles arrivées à s’organiser concrètement ? L’enseignement bilingue est-il en place, compte tenu des contraintes sanitaires, des enseignants disponibles, des groupes d’élèves, dans les 100 écoles publiques bilingues ? Dans quelle mesure parvient-on aux heures d’enseignement prévues en basque (mi-temps de classe en bilingue élémentaire, temps complet pour les 19 écoles maternelles en immersion) ?